profession caduc

Linguistique - Anthroponymie - Toponymie :
ce forum est réservé aux questions de vocabulaire, explications de noms de famille, de noms de lieux, de termes trouvés dans les inventaires,... et entre autres aux traductions français / latin / breton.

Modérateur : L'équipe du forum

Répondre
Avatar du membre
JLDeniel
Messages : 99
Enregistré le : 14/03/2013 13:08
Localisation : Brest

profession caduc

Message par JLDeniel »

Bonjour,
Dans des actes d'état civil à Brest au tout début du XIXè siècle je trouve la profession "caduc de l'arsenal" ou "caduc du port" ou "invalide caduc au port". Je ne trouve pas ce que signifie caduc, à part périmé.
Quelqu'un peut-il me renseigner ?

Cordialement,
Jean-Luc Déniel
CGF N° 14281
Jean-Pierre Lagadec
Messages : 525
Enregistré le : 10/02/2008 22:23

Re: profession caduc

Message par Jean-Pierre Lagadec »

bonjour à tous,
une piste ... https://www.persee.fr/doc/rhmc_0996-274 ... _11_1_4890
cordialement
Avatar du membre
NEUDER
Messages : 1193
Enregistré le : 14/02/2007 16:54
Localisation : (56) LORIENT

Re: profession caduc

Message par NEUDER »

Bonsoir à tous,

"C'est caduc"
On se souvient de la petite phrase en français de Yasser Arafat en 1989 parlant de la charte nationale palestinienne .
Le mot lui aurait été soufflé par Roland Dumas.
L'art d'en dire assez mais pas trop....

charly
Avatar du membre
JLDeniel
Messages : 99
Enregistré le : 14/03/2013 13:08
Localisation : Brest

Re: profession caduc

Message par JLDeniel »

Bonjour,
Je comprends dans le texte communiqué par Jean-Pierre que le qualificatif caduc s'appliquait aux galériens vieux, estropiés, hors de service ... et qu'on utilisait ce mot même après leur libération. C'était sous le règne de Louis XIV mais d'après l'état civil brestois, ça devait s'appliquer de la même façon sous le règne de Napoléon aux bagnards libérés mais épuisés.
On rejoint bien le sens de périmé.
Merci pour cette référence,
Jean-Luc Déniel
CGF N° 14281
Répondre