la signature d'une femme mariée sur les registres.

Linguistique - Anthroponymie - Toponymie :
ce forum est réservé aux questions de vocabulaire, explications de noms de famille, de noms de lieux, de termes trouvés dans les inventaires,... et entre autres aux traductions français / latin / breton.

Modérateur : L'équipe du forum

Répondre
Avatar du membre
NEUDER
Messages : 1195
Enregistré le : 14/02/2007 16:54
Localisation : (56) LORIENT

la signature d'une femme mariée sur les registres.

Message par NEUDER »

Bonjour à tous,
On est bien d'accord, en Finistère sous l'ancien régime, l'épouse conserve toute sa vie son nom et son prénom de jeune fille.
Encore que pour le prénom ça peut varier. (Isabelle/Elisabeth, Marie /Margueritte, Anne /Annette....)
Toutefois sur les registres de Brest ( je ne sais pas ce qu'il en est ailleurs ) on trouve au milieu du XVIIIe siècle une tendance pour les femmes mariées à associer le nom de leur époux. Et ceci par l'article "la".
Ainsi Marie Nicole Fourré signe "M.N. Fourré la Carrondo" puisque épouse de fiacre Carrondeau
Le nom de jeune fille peut même disparaitre dans la signature et
Marie Thérèse Equi épouse du canonnier Hervé Allain, marraine d'un nouveau né, signe "la Allin"
comme Marie Françoise Izard signe "La Paillet" puisque épouse de Jean Guillaume Paillet

Relever les BMS, en plus d'être utile, est une activité très intéressante et instructive et j'encourage tous ceux qui ont un peu de temps à participer à ce travail collectif.
charly
Avatar du membre
Maryse Schreiner
Modératrice
Messages : 5689
Enregistré le : 05/01/2007 12:08
Localisation : (DE) Munich

Re: la signature d'une femme mariée sur les registres.

Message par Maryse Schreiner »

NEUDER a écrit : 26/11/2020 16:53 Bonjour à tous,
On est bien d'accord, en Finistère sous l'ancien régime, l'épouse conserve toute sa vie son nom et son prénom de jeune fille.
.....
Relever les BMS, en plus d'être utile, est une activité très intéressante et instructive et j'encourage tous ceux qui ont un peu de temps à participer à ce travail collectif.
charly
Bonjour Charly

Je vous l'accorde, c'est utile et fort intéressant, au niveau des témoins et aussi des professions.

Je rencontre des femmes témoins (dans le Pays Bigouden), mais seulement pendant la 2de Guerre.
Les hommes sans doute moins nombreux, car absents.
En général, la femme témoin porte son prénom et nom (de naissance), auquel est rajouté femme X. X étant le nom de son mari.

Bonne continuation

Maryse
Modifié en dernier par Maryse Schreiner le 27/11/2020 11:47, modifié 1 fois.
Raison : sujet déplacé car il concerne les patronymes (Maryse)
Maryse Schreiner CGF08289
Répondre